Couverture Intersections 2 avril 16

Intersections n°2 « Ecrire pour le Rwanda »

Vingt ans après le génocide des Tutsis au Rwanda, l’équipe d’Intersections souhaite rendre hommage à tous ces écrivains et artistes, qui à travers une démarche artistique propre contribuent à la construction d’une mémoire collective : chaque œuvre est un hommage aux victimes et aux rescapés.

Il est essentiel de poursuivre la diffusion de ces œuvres. Intersections, fenêtre ouverte sur les littératures d’Afrique et des Caraïbes, à mis particulièrement en évidence dans ce numéro les écrivains africains qui ont été parmi les premiers à s’engager dans cette voie, dans le cadre du projet “Rwanda : écrire par devoir de mémoire”. Il s’agissait, quatre ans après la tragédie, de se rendre sur les lieux du génocide et d’écrire à l’issue de cette résidence un livre-témoignage. La gageure était de taille et malgré les difficultés de la tâche, ils ont su trouver les mots pour vaincre l’indifférence et l’oubli. Ils nous livrent leurs témoignages, leur expérience humaine et nous disent comment celle-ci a influencé leur écriture.

Bien d’autres initiatives se sont développées. L’activité éditoriale et artistique en rapport avec le génocide est frappante: quantité de documents, de témoignages, de pièces de théâtre, de reportages, de films, de romans, de bandes dessinées… ont vu le jour. Il nous semblait indispensable de rendre compte dans ce numéro « Écrire pour le Rwanda » de cette activité de création foisonnante. Nous avons fait appel à de jeunes critiques du Rwanda, d’Haïti et de Belgique, coordonnés par nos partenaires du projet LITTAFCAR.ORG*, pour écrire des textes sur ces oeuvres.

Intersections2_ImageFinalement, étant donné la place importante qu’occupe la mémoire dans la littérature contemporaine, nous avons interpellé d’autres écrivains qui font aussi à travers leurs écrits un travail de mémoire essentiel face à des situations dramatiques. Des rencontres étonnantes ont permis de réunir des textes d’auteurs originaires de Belgique, de France, du Togo, du Burundi, du Rwanda et du Liban. Car Intersections a aussi le souci de susciter des regards croisés entre écrivains issus d’espaces culturels différents.

Ce numéro est marqué également de l’empreinte d’un projet artistique mené par Bruce Clarke, avec le collectif des Hommes debout. Les reproductions des Hommes debout jalonnent le numéro en hommage aux victimes et aux rescapés du génocide. Ils sont littéralement en dialogue avec l’ensemble des œuvres qui poursuivent ce même objectif et ont été avant tout créées pour les morts, pour les rescapés et contre l’oubli.

Un CD avec des enregistrements audio d’extraits des oeuvres littéraires produites dans le cadre du projet « Rwanda : écrire par devoir de mémoire » est joint à ce numéro.

Co-édition de l’Ong Coopération Education Culture (CEC) et de l’asbl Indications

Avec le soutien de : Wallonie-Bruxelles International et de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Contributeurs: Soazig Aaron | Élie Bahati | Laine Behring | Colette Braeckman | Bruce Clarke | Aliénor Debrocq | Christelle Desjardin | Boubacar Boris Diop | Nocky Djedanoum | Gaël Faye | Gioia Frolli | Nicolas Grégoire | Tania Hadjithomas Mehanna | Monique Ilboudo | Fiona Kamikazi | Carole Karemera | Koulsy Lamko | Scholastique Mukasonga | Natacha Muzirama-kenga | Joseph Ndwaniye | Eric Ngangare | Robert Nkeramugaba | Élizabeth Pierre-Louis | Dorcy Rugamba | Freddy Rugamba | Roland Rugero | Jean-Marie Vianney Rurangwa | Stéphane Saintil | Michaël Sengazi | Nathalie Skowronek | Véronique Tadjo | Sami Tchak | Sandrine Umutoni | Victoria Umutoni | Abdourahman A. Waberi.

Littafcar.org est un projet du programme ACP Culture Plus, mis en œuvre par le Groupe des Etats ACP et financé par l’Union européenne.


Infos et commande :
CEC ONG – Espace Césaire (au sein de la Maison de la Francité)
19F avenue des Arts – 1000 Bruxelles
02 217 90 71
info@cec-ong.org

Advertisements