février 24

CONFERENCE : LA LITTERATURE GUINEENNE AVEC MOHAMED SALIFOU KEITA 1/03/16

CEC organise une conférence littérature guinéenne à la Maison de la Francité avec Mohamed Salifou Keita.

Mohamed Salifou Keita , auteur d’une étude de la littérature guinéenne d’expression LITTERATURE GUINEENNE II
française des cinquante dernières années, sera présent mardi 1er mars 2016 à
18h30
à la salle Papyrus au CEC/Maison de la Francité. Venez écouter ce spécialiste de la littérature guinéenne nous parler de l’histoire de cette littérature qui est marquée de grands noms tels Camara Laye, Alioune Fantouré, Williams Sassine, Tierno Monénembo, Libar M. Fofana et bien d’autres qu’il nous fera découvrir.

Cette conférence sera suivie d’une présentation de son roman Les enfants du quartier sombre (éd. Publibook).

L’Espace Césaire sera exceptionnellement ouvert en soirée et vous offrira à l’occasion de cette rencontre une adhésion gratuite !

Mohamed Salifou Keita est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées Les enfantsdu quartier sombre(DESS en stratégie de développement, politiques culturelles internationales de l’université d’Avignon (France) et d’un diplôme de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ) de Paris. Journaliste et écrivain, il anime depuis trente ans la célèbre émission littéraire « Papier, Plume, Parole » à la télévision guinéenne. Il est également auteur de poésies (publiés dans l’anthologie universelle de la poésie anti-apartheid). Les enfants du quartier sombre (éd. Publibook) est son premier roman.

Les enfants du quartier sombre (éd. Publibook) est  une Tragédie moderne, une chronique lucide de la société guinéenne. Comme l’explicite la préface d’Alimou Camara : 

« Les Enfants du quartier sombre, c’est le récit d’une marche, inéluctable et tragique, vers la mort. Mohamed Salifou Keïta dépeint dans son roman le quotidien d’une jeunesse en perdition qui se rebelle, une jeunesse qu’on perd et qui se perd dans la ville de Conakry. De fait, l’organisation d’une marche de protestation contre les puissants de la ville occupe le « cercle » des jeunes désœuvrés, chômeurs et déflatés. Les quatre meneurs, férus de littératures, de philosophies, de discussions et de débats sans fin, sont sans illusions sur l’issue de la marche. Maracaibo, Conakry-Matin, Decoya et Houssei sont comme des âmes damnées et errantes de la ville. […] C’est le roman d’une ville et de ses habitants. Une humanité qui se débat pour rester debout ; une ville dont le cœur palpite et dont le pouls bat au rythme de ses quartiers sombres. »

Une séance de dédicace est prévue après la rencontre.

 

INFOS PRATIQUES

Quand ? Mardi 1 mars 2016, 18:30

Où ? CEC/Maison de la Francité : Avenue des Arts, 19F – 1000 Bruxelles

Entrée ? Gratuite

Réservation souhaitée : info@cec-ong.be ou +32 2 217 90 71

Publicités