janvier 23

« Colon(ial)oscopie » au Marni du 1 au 9 février 2017

Dans le cadre de ses activités autour des mémoires conflictuelles héritées de la propagande coloniale, CEC vous conseille
« Colon(ial)oscopie »
Un spectacle musical et outrecuidant à la « gloire » de notre passé colonial par La Cie Ah mon Amour !

du 1 au 9 février 2017 au Théâtre Marni, Ixelles)

Représentations à 20:00
sauf le mercredi 1e février à 18:30 et le jeudi 2 février à 19:00

Tarif entrées : de 6 à 12€

Infos & réservations : www.theatremarni.com

– EVENEMENTS SPECIAUX –Jeudi 2 février 2017 
Le spectacle (prévu à 19h) sera suivi à 20h30 d’une rencontre-débatco-organisée par le collectif Mémoire Coloniale et CEC, en présence notamment de Marcel-Sylvain Godfroid, auteur de l’ouvrage « Le Bureau des reptiles ».
Gratuit / Réservations : www.theatremarni.com
Samedi 4 février 2017
Le samedi 4 février, de 14h30 à 16h30, le spectacle (prévu à 20h) sera précédé d’une visite d' »Ixelles coloniale » proposée par le collectif Mémoire Coloniale, en collaboration avec le CEC. / PAF : 8€
Réservations memoirecoloniale@gmail.com
0487/36.23.70

Deux personnages clownesques, drôles et grinçants dans un spectacle incisif et désopilant abordant notre rapport ambigu à notre passé colonial… L’Amicale des Anciens d’Afrique organise ce soir une conférence tenue par Son Excellence l’Ambassadeur de Belgique à Kinshasa sur les nouvelles possibilités de marché en République Démocratique du Congo ! Fabiola de Potter Dardois – fille, petite-fille et arrière petite-fille de colons – voue une admiration sans égale à la grandeur de ce qu’elle décrit comme « l’œuvre civilisatrice coloniale ». Incarnant la nostalgie de l’époque, elle saisit l’occasion d’en assurer la première partie. Merveilleusement accompagnée à la harpe par sa jeune fille Paola – personnage candide et maladroit, Fabiola propose donc au public venu assister à la conférence un bref récital de chansons « exotiques et coloniales ». 

Racisme ordinaire, situations sarcastiques, les tensions entre le Nord et le Sud s’incarnent avec humour dans le rapport mère/fille. Dévoilant ainsi la violence physique et morale de notre passé colonial, ce récital satirique laisse progressivement place à un règlement de comptes familial… et national.

La compagnie « Ah mon Amour ! » a la volonté profonde de collaborer avec les associations et le monde militant qui défendent des thématiques telles que la démocratie, la citoyenneté, la lutte contre le racisme et la discrimination, le respect des Droits de l’Homme, l’égalité des chances et l’interculturalité.

Ce spectacle a été construit comme un support, un outil, un point de départ pour susciter un débat. Il constitue un relais pour prendre la parole sur des sujets en lien avec ceux qu’abordent « Colon(ial)oscopie ».

Advertisements