janvier 12

22 JANVIER 2018 : SOIREE PORTEE-PORTRAITS AVEC FAWZIA ZOUARI

Le temps d’une lecture-spectacle. Des comédiens donnent à entendre des extraits de livres « coups de cœur », accompagnés par des musiciens. Nous découvrirons le 22 janvier 2018 à 20 h 15 le très beau livre de l’auteure tunisienne Fawzia Zouari, Le corps de ma mère, qui a reçu le Prix des Cinq Continents de la Francophonie en 2016. Ce récit raconte, avec pudeur et authenticité, la vie des femmes bédouines tunisiennes, la révolte de celle qui a dû parcourir un long chemin pour se libérer, sans la renier, d’une tradition ancestrale à l’égard du rôle des femmes. Une écriture vivace, des situations cocasses, un lyrisme envoûtant, un grand roman qui fait résolument la part belle à la femme.

Cette romancière tunisienne est née au sein d’une fratrie de six sœurs et quatre frères à Dahmani, au sud-ouest de Tunis, où l’hiver on raconte des histoires en attendant que le travail des champs n’occupe à nouveau les journées. Elle est la première des filles à ne pas être mariée adolescente et à pouvoir mener des études. Docteur en littérature française et comparée de l’Université Paris-Sorbonne, elle vit à Paris depuis 1979. Elle travaille durant dix ans à l’ Institut du monde arabe — à différents postes dont celui de rédactrice du magazine Qantara — avant de devenir journaliste à l’hebdomadaire Jeune Afrique en 1996. Le 6 décembre 2016, elle reçoit le Prix des cinq continents de la francophonie pour son livre : Le corps de ma mère. Elle avait déjà reçu une mention spéciale dans le cadre de ce prix en 2003, pour le roman La Retournée.

Lecture : Hoonaz Ghojallu
Guitare : Benjamin Sauzereau
Mise en voix : Ariane Rousseau

QUAND ? Lundi 22 janvier, à 20h15
OÚ ? Maison Autrique,  chaussée de Haecht, 266  1030 – Bruxelles
Ticket ? 8 € (qui donne l’occasion de visiter toute la maison)

Réservation conseillée : 02/245.51.87 ou albertineasbl@gmail.com

 

Une coproduction d’Albertine avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la Promotion des lettres, de la Maison Autrique, de la Laïcité-Schaerbeek, de l’ONG CEC, des Midis de la Poésie, des Bibliothèques Communales de Schaerbeek et de Bibla.

Publicités