mai 11

29 MAI 2018 : RENCONTRE LITTERAIRE AVEC YANICK LAHENS

L’ONG CEC a le plaisir de vous inviter à une rencontre littéraire avec la présence exceptionnelle de Yanick Lahens. Cette rencontre portera sur le dernier roman de Yanick Lahens : « Douces déroutes » publié aux éditions Sabine Wespieser, 2018 qui aura lieu à 20h, le 29 mai prochain, à la Maison de la Francité dans la salle Hèle. 

Dans ce dernier roman, elle aborde la violence urbaine dans la ville de Port-au-Prince. À partir de la lettre écrite à sa femme par un juge sur le point d’être assassiné, Yanick Lahens nous plonge dans une intrigue intense, au croisement de différents parcours, et où cette lettre et ce juge, socles symboliques du roman, s’inscrivent comme un spectre au dessus du destin d’une série de personnages qui côtoient la réalité de la vie à Port-au-Prince.

Par une expérience charnelle avec la ville de Port-au-Prince, Yanick Lahens nous fait ressentir la réalité urbaine haïtienne, de la fille du juge, Brune, aux criminels de la ville. Son écriture est rythmée par ces parcours complexes et adoucie par des moments de vie quotidienne, nous permettant d’apercevoir, à travers ses mots, des réalités bien trop souvent occultées.

 

Yanick Lahens est une écrivaine haïtienne. Elle étudie les Lettres Modernes en France avant de rentrer en Haïti pour travailler à l’Université d’État d’Haïti. Elle écrit donc dans un premier temps des articles académiques et publie en 1990 un premier essai intitulé L’exil entre l’ancrage et la fuite: l’écrivain haïtien, avant de s’atteler à l’écriture de romans et de nouvelles.

Elle devient membre du cabinet du Ministre de la Culture Raoul Peck entre 1996 et 1997.

Son œuvre littéraire est riche et aborde les réalités haïtiennes à travers une écriture engagée et des personnages divers faisant vivre la diversité et la complexité humaine par la poésie de ses mots.

Son écriture est marquée par le contexte politique haïtien. À la suite du traumatisme collectif du séisme de 2010, elle publie en 2012 le roman Failles, roman qui relate la vie post-séisme à Haïti.

À travers des personnages hauts en couleur, elle aborde des thèmes de société comme les violences urbaines, la drogue, les inégalités sociales, l’exil mais également l’amour, l’amitié, la famille… 

Elle obtient différents prix pour ses romans, elle est notamment lauréate du prix Femina 2014 pour son roman Bain de Lune.

Intellectuelle et citoyenne engagée, elle vit à Port-au-Prince et participe activement à la vie associative et culturelle de la ville.

Animation: Dominique Gillerot

Lecture d’extraits: Céline Pagniez

QUAND ? Mardi 29 mai 2018 à 20h
OÚ ? Maison de la Francité, Rue Joseph II 18, 1000 – Bruxelles
Réservations ? info@cec-ong.org – 02/217.90.71